Carences : d’où viennent-elles, leurs conséquences et que faudrait-il changer pour les éviter ou y

Imaginons que notre corps soit une ville. Il faudra veiller à nourrir tous ses habitants pour qu’ils travaillent à leurs fonctions. Il faudra que les déchets soit évacués afin que les habitants puissent circuler. Cette loi du vivant, qui repose sur le bon équilibre entre évacuation et intégration est importante à comprendre pour trouver cette juste mesure dans notre corps. Si nos cellules manquent de nutriments elles auront des difficultés à remplir leurs fonctions. Si l’élimination ne se fait pas correctement, le milieu ne sera pas assez sain pour que nos cellules puissent voyager librement et rapidement. Il va y avoir embouteillages et les nutriments ne pourront pas arriver à bon port afin de nourrir les cellules de façon optimale. Cela s’appelle la science des humeurs en naturopathie. Les humeurs étant tous les liquides du corps (sang, lymphe, bile )

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à nos carences les plus courantes en tant que Français omnivores.

L’alimentation du français moyen omnivore nous amène t - elle à avoir des carences ?

Notre mode de vie et la qualité de notre alimentation nous poussent à devoir augmenter notre densité nutritionnelle. Les français omnivores auraient quelques carences : 50% des français manquent de magnésium et de vitamine B1. Environ 20% sont régulièrement carencés en fer, et casi la totalité de la population serait carencée en vitamine D, en vitamine E , en omega 3 et légèrement en zinc.


Conséquences possibles de ces carences :

• la vitamine B1 est impliqué dans le fonctionnement du système nerveux et la production énergétique. Cette carence peut entrainer un côté réactif, nerveux, irritable, ronchon à plus ou moins long terme.

• le magnésium est impliqué dans l’équilibre du système nerveux, cardiaque, glandulaire et immunitaire. Cette carence peut donc avoir des conséquences sur l’humeur, l’immunité et le coeur.

• Le fer permet le transport de l’oxygène dans les cellules. Un manque se manifeste donc le plus souvent par de la fatigue.

• La vitamine D est impliquée dans l’immunité, l’inflammation du corps, la qualité osseuse et l’humeur.

• La vitamine E joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est anti-oxydante et elle réduit l’oxydation des lipoprotéines. Elle prévient l’athérosclérose et donc les maladies cardiovasculaires. Elle a aussi des propriétés anti-inflammatoires.

• Les omégas 3 jouent un rôle essentiel dans l’inflammation, le système nerveux et le système cardio-vasculaire. Un manque d’omega 3 peut causer des déprimes, des inflammations qui durent et de l’hypertension artérielle.

• Les carences en zinc peuvent affaiblir le système immunitaire, entrainer de la fatigue et des troubles de l’humeur.


Je ne suis donc surprises de rencontrer à mes consultations beaucoup de personnes qui souffrent de troubles de l’humeur, de fatigue et d’inflammation chronique. Les causes sont souvent multi-factorielles mais ces carences peuvent exacerber certains symptômes.

Les raisons de nos carences :

• les sols appauvris : ils apportent moins de nutriments à nos aliments.

• le raffinage des aliments : durant ce processus on enlève l’enveloppe des graines qui est très riche en nutriments.

• les cuissons excessives : elles détruisent certains nutriments.

• les conservateurs et polluants chimiques : ils capturent certains de nos minéraux.

• les excès de sucre : le corps utilise notre vitamine B1 pour métaboliser le sucre. Plus on en mange et plus on puise dans notre Vit.B1.

• le stress : il augmente nos besoins nutritionnels de 30% en moyenne.

• le tabac : il consomme notre Vitamine C, zinc et selenium.

• l’alcool : il utilise notre vitamine B, C , zinc, potassium et magnésium pour être métabolisé.

• le café : il utilise notre magnésium, potassium, calcium et vitamine B1 pour être métabolisé.

• le manque de sommeil : crée un stress physiologique.


Les troubles digestifs et le stress peuvent limiter la qualité d’absorption des nutriments. Nous pouvons ainsi manger assez de nutriments mais ne pas avoir la capacité de les assimiler. Le grand âge diminue les capacités de mastication et de métabolisation de l’organisme, dans ce cas des super-aliments, très riches en nutriments peuvent être une bonne solution (voir mon article sur les super aliments).


Le meilleur moyen d’éviter les carences est d’adopter un régime alimentaire varié et sain, capable d’apporter à votre organisme les nutriments dont il a besoin. Voici donc une liste d’aliments riches en nutriments dont on est souvent carencés.


++ : aliments particulièrement riche en ce nutriment

Ainsi en mangeant régulièrement des sardines, des graines oléagineuses, des œufs, des huîtres, du germe de blé, des légumineuses et des céréales intégrales, on peut éviter les carences les plus communes chez la population française.


La bonne santé étant mulifactorielle, une consultation naturopathique définira vos besoin en fonction de vos spécificités et un « programme d’hygiène vital » sera établi pour aider à retrouver une santé optimale.


Pour en savoir plus sur le déroulement d’une consultation et l’intérêt de consulter, cliquez sur ce lien : https://www.camillefourtine.com/consultation-1


Autre articles en lien avec le sujet : « Ces super-aliments qui vous veulent du bien »

Camille Fourtine

Praticienne en naturopathie.

Sources :

• fiches nutritionnelles du Centre d’Etudes et de Valorisation des Algues et Table de composition nutritionnelle Ciqual 2012, Anses.

• passeport santé

• lanutrition.fr

• le nouveau guide des vitamines des éditions de thierry souquera et Dr Jean-Paul Curtay.

• cours de nutrition au CENATHO

• afssa

#nutrition

Posts Récents
Rechercher par mots-clés